Harmonicatricks

Trucs et coups de coeurs d'un fou du Diatonique !
Uncategorized

Test Hohner « Rocket »

« Randy & Ry », avec un Rocket en A

 

Le Hohner Rocket en test

Hohner a lancé le « Rocket » en Janvier 2014, et affiche l’ambition de fabriquer « le plus confortable et le plus puissant des harmonicas diatoniques à corps plastique disponible sur le marché ».

Hohner a réservé au nouveau modèle une place égale à celle des  indémodables Spécial 20 et Golden Mélody, au sein d’une série qu’il a baptisée « progressive » qui « propose de nouveaux standards dans la conception des harmonicas ». Est-ce que ce programme ambitieux fait juste partie de la promotion commerciale,  ou est ce qu’il  correspond vraiment à quelque chose ?

Au déballage le Rocket fait bonne impression, il est fourni avec un étui zippé en néoprène noir qui laisse passer l’humidité et permet donc à l’harmonica de sécher après utilisation

Il est beau avec son peigne en plastique moulé gris clair, et surtout très agréable lors de la prise en main car toutes les arêtes et coins pointus ont été arrondis et émoussés. Il n’y a aucun débord des plaques ou des capots qui sont en acier inoxydable et chromé comme les SP 20.

Les capots sont fixés par seulement une vis de chaque coté, ce qui assure plus de simplicité au montage et démontage, sans faire de concession au niveau étanchéité. Il y a de larges ouies latérales (sauf modèle « amp ») qui améliorent la sonorité et le jeu en acoustique . Les capots sont largement ouverts à l’arrière pour donner plus de puissance, un peu moins que les crossovers mais plus que les SP 20 ou Golden mélody.

Les 10 chambres et leurs ouvertures à l’avant sont les plus larges des harmonicas diatoniques de Hohner, plus grandes que sur le SP 20 en particulier.

Coté moteur, les plaques sont en laiton de 0.9 mm comme le SP 20, les hanches sont en laiton accordées selon le mode Richter égal à 443 Hz.

En bouche, la bonne impression se confirme. Le son est rond et chaud pour un harmo en plastique, les trous plus larges sont un bonheur pour le jeu acoustique. Tout ça rappelle le spécial 20 mais en plus puissant et plus confortable.

Sur les 4 modèles dont nous disposons, le Gap d’usine est beaucoup trop large et bride beaucoup les possibilités de l’harmonica. Il est pensé pour un jeu agressif blues rock, mais même cela ne justifie pas des écarts entre lamelles et plaques parfois monstrueux !

Avec 3 minutes de réglages, on ouvre de nouveaux horizons :  le jeu est facile, l’harmonica est étanche et réactif. On obtient les simples et doubles overblows, mais c’est quand même un peu plus difficile que sur d’autres modèles (Golden, Crossover, ou SP 20). La position de la langue est un peu différente des autres modéles mais une fois qu’on a compris le truc, le jeu est très propre et l’harmo ne couine pas sur les bends ou les overnotes. Le Rocket n’est quand même pas le meilleur choix pour ceux qui sont habitués à jouer de façon chromatique sur l’instrument, surtout avec les harmos graves.

Le Rocket se décline aussi en version « Amp » dont le sommier est de couleur verte. Ce modèle « amp » ne présente pas d’ ouïes latérales au niveau des capots , ce qui est plus adapté pour jouer en s’amplifiant et  en tenant le micro dans les mains fermées (« Cupping »).

Dans cette famille il y a aussi le Rocket « Low » accordé une octave en dessous et dont le sommier est bleu.

 

En conclusion

Le Rocket se positionne sur le même créneau que le spécial 20 : Il est plutôt destiné comme lui à un jeu Blues-Rock en acoustique. Les plaques et les capots sont les mêmes sur les deux modèles. Pour autant avec le «  Rocket » Hohner fait preuve  d’intelligence et d’innovation . Le « Rocket » n’est pas un spécial 20 amélioré, il revisite avec bonheur plusieurs points essentiels de l’instrument (taille est alvéoles et des trous, forme et fixation des capots, forme et finition du peigne) pour lesquels il tape dans le mille et réussit ses objectifs. L’Harmo est agréable, puissant, réactif, facile à jouer et bien étanche.  Carton jaune pour le gap d’usine, pensé pour un jeu agressif mais beaucoup  trop large qu’il est indispensable de régler pour révéler le potentiel de l’instrument. A 45 € environ, le rapport qualité prix est très correct.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *