Harmonicatricks

Trucs et coups de coeurs d'un fou du Diatonique !
Uncategorized

Diatonique semi valvé

 

Ticotico         Spécial 20 custom en Ab, valve en  5 soufflé

BTrack  « Version Karaoké »

Introduction

Certains d’entre vous connaissent peut être les diatoniques semi valvés. Apparus dans le commerce autour de 1990, ils prétendent transformer le diatonique 10 trous en un instrument chromatique  sans utiliser le moindre overblow ! Ce système est il exploitable, quels sont les avantages et les inconvénients des valves, peut on faire l’économie d’apprendre les overblow, quels modèles acheter, comment valver son harmonica? Voici notre dossier sur le sujet…

Historique

Les valves existent depuis bien  longtemps sur les chromatiques (inventés en 1920) pour compenser la déperdition d’air due à la tirette.

Poser des valves au niveau des trous 2 et 5 pour permettre certaines altérations soufflées est une pratique courante et ancienne chez les joueurs d’harmonica country, qui est décrite dans d’anciennes méthodes avant 1990

Mais c’est en 1991 que l’histoire commence vraiment : Suzuki sort le premier modèle semi-valvé, le MR-350 V, sur une idée de Brendan Power, harmoniciste néo zélandais. L’utilisation de valves  sur 10 lamelles (6 soufflées et 4 aspirées) parmi les 20 d’un harmonica diatonique lui donne son nom d’harmonica « semi valvé ». Le concept commercial mis en avant est  que les notes ajoutées grâce aux valves transforme le diatonique en instrument chromatique.

Hohner va  suivre cet exemple et commercialiser aussi pendant quelques temps un modèle « JJ Milteau » semi valvé.

Dans les années 2000 un joueur d’harmonica de studio, PT Gazell, redécouvre le système des valves et travaille son jeu pour jouer de façon chromatique avec des harmonicas semi valvés. C’est le joueur professionnel le plus représentatif de ce système, Il développe un partenariat avec Seydel pour commercialiser des « Session Steel » et des  « 1897 » semi valvés.

 

 

Comprendre comment fonctionnent  les valves 

* Quand on altère une note aspirée sur un diatonique, c’est paradoxalement  la lamelle soufflée (en haut)  qui fait l’essentiel du son. Quand on altère par exemple un ré dans le trou 4, et qu’il semble descendre progressivement jusqu’au ré bémol, ce sont en fait les deux lamelles qui vibrent pour produire le son, celle du Ré aspiré mais aussi celle du Do soufflé bien que cela ne paraisse pas logique !

Si  on pose une valve sur la plaque soufflée, par exemple dans le trou 7, et qu’on essaie de faire un Bend de la même façon, cette fois il n’y a que  la lamelle aspirée qui  vibre (la valve bloque cette fois  le passage de l’air au niveau de la lamelle soufflée) : on obtient  une note altérée qui est différente, qui ne sonne pas pareil car elle procède d’un autre  mécanisme.

Sur un diatonique, on peut donc rajouter des valves au niveau de la plaque soufflée (en haut)  des trous 7 à 10 qui permettront d’obtenir des altérations aspirées. Et en mettant des valves sur la plaque aspirée (en bas) des trous 1 à 6 on pourra obtenir des altérations soufflées.

Les notes supplémentaires que permettent d’obtenir les valves sont moins fortes et plus instables que les bends naturels, mais cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas exploitables ! Ce sont des notes de ce type que joue  fréquemment Stevie Wonder, qui utilise souvent des altérations de ce type sur un chromatique  et son jeu montre que ce type d’altération peut être très expressif

Avantages des valves

PT Gazell est le seul joueur professionnel qui utilise ce système, dont il explique clairement les avantages dans cette vidéo :

Les altérations valvées s’obtiennent de la même façon que les « Bend »

Les valves sont pour lui un système logique et ergonomique car chaque les altérations que permettent les valves sont toujours ½ ton au dessous de la note originale.

Les valves ajoutent de l’expressivité à l’instrument puisqu’elles permettent de jouer des notes bendées sur tous les trous, et également des effets de notes pleureuses à la Stevie Wonder, qu’on entend souvent au chromatique.

* les valves améliorent l’étanchéité de l’instrument. Cet effet est tout à fait validé, c’est d’ailleurs la seule raison pour laquelle on met des  valves sur les chromatiques (pour limiter la perte d’air due à la tirette)

* les valves sont une alternative à la technique des Overblow/ overdraw  pour jouer de manière chromatique sur un diatonique : Il s’agit de  toutes façons d’un choix obligé car pour des raisons mécaniques, la pose d’une valve dans un trou empêchant la production de l’overblow ou overdraw correspondant.  Voila un argument de poids car la technique des overblow et surtout overdraw est assez difficile !  Cependant le son obtenu par les valves est un peu moins franc et net que les overblow et nécessite aussi beaucoup de  travail pour être acceptable.

* Les valves ont  un intérêt évident dans certaines configurations:

Sur les harmo graves (A, Ab, G) les notes valvées sont plus stables que sur les harmos plus aigus et les valves peuvent être une option valable.

Valver le 2 permet d’avoir un +2′ valvé plus facile que le +1°…

Valver les trous 8 et 10 soufflés permet d’avoir la gamme chromatique en haut sans overdraw  

Inconvénients des valves

*Il y a peu  de modèles d’harmonicas semi  valvés, seul Suzuki et Seydel en commercialisent. Mais valver un harmonica n’est pas très compliqué.

*Les valves sont des éléments mécaniques qui s’usent de doivent régulièrement être changés, et qui dysfonctionnent parfois (buzz, claquements etc..). Plus un système est simple et plus il est fiable

* Les valves sont incompatibles avec les overblow, sur le même trou en tout cas. Mais vous pouvez essayer de panacher, par exemple mettre une valve en 2 soufflé (permet d’obtenir un Mib grave sans recourir à l’OB du 1), valver les 8 et 10 soufflés pour  avoir une gamme chromatique en haut sans overdraw, et jouer les OB des trous 4,5 et 6

* il faut travailler différemment, les notes valvées sont souvent faibles et difficiles à stabiliser En particulier le son du +5’ valvé soufflé est assez ingrat, aigrelet et instable dès qu’on doit le tenir. L’overblow +4° sonne vraiment mieux que le +5′ valvé. Globalement c’est pareil pour le +6° par rapport au -7′ valvé.

* Au total il ne faut pas rêver et pour un résultat  satisfaisant, il vous en coutera aussi des efforts et du temps pour avoir un jeu convaincant avec ce système

Quelques éléments pratiques

*Harmonica semi valvés  du commerce

Suzuki MR-350 Valved              62 € environ

Seydel Session steel half valved        83$ (au lieu de 71$ pour le modèle non valvé)

Seydel 1897 Silver                    119$ (au lieu de 107$ pour le modèle non valvé)

Seydel valves PT gazell             environ 10$ le jeu de valves  et 10$ le tube de glue spéciale

 

 

*On peut valver soi même ses harmos

Les valves peuvent être obtenues sur demande auprès de Hohner (ce sont les valves utilisées pour les chromatique et l’assortiment pour 10€ vous permettra de valver vos harmo pendant des années)

Seydel commercialise des valves concues par PT Gazell, qui sont plus chères mais plus adaptées

https://www.seydel1847.de/epages/Seydel1847.sf/en_US/?ObjectPath=/Shops/Seydel/Products/x1000hvset-PT

Pour coller les valves il faut utiliser très peu de super glue

Quand on colle des valves sur la plaque du bas, il faut bien les centrer et veiller à ce que le peigne n’empiète pas sur la valve c’est-à-dire  ne n’en recouvre pas une petite partie, particulièrement au niveau du rivet. Sinon vous créez un petit espace entre le peigne et la plaque et vous pouvez dire adieu à l’étanchéité de votre instrument !

Voici un tutoriel pour coller des valves (ici sur un chromatique)

 

Vidéo de référence Hohner avec Steve Baker :

Bonne musique  !

 

6 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *